Salon de la technologie de fabrication de Montréal | Du 11 au 13 mai 2020 | Place Bonaventure | Montréal (Québec)

Il est temps que les fabricants québécois changent leur façon de penser afin d’être plus concurrentiels à l’échelle mondiale : STFM 2014

René Vézina, journaliste respecté, donnera le coup d’envoi au Salon de la technologie de fabrication de Montréal en exhortant les fabricants québécois à se montrer à la hauteur du défi





Montréal, Québec – le 23 avril 2014 – Le secteur manufacturier du Québec gagnera ou perdra selon sa capacité à gagner une part du marché mondial. Le moment est donc venu de jeter un nouveau regard sur l’industrie, affirme M. René Vézina, chroniqueur connu au journal Les Affaires et conférencier d’honneur au prochain Salon de la technologie de fabrication de Montréal (STFM) 2014, qui se tiendra du 12 au 14 mai prochains à la Place Bonaventure.

«Au Québec, nous avons tendance à imaginer des rangées de personnes s’activant derrière des machines à coudre dans l’industrie textile, mais le secteur manufacturier doit s’adapter à de nouvelles réalités afin de remporter du succès, affirme M. Vézina, qui donnera le coup d’envoi au salon, le lundi 12 mai, à 9 h. Ce n’est pas du tout le moment pour les fabricants de réinventer d’anciennes façons de faire les choses, mais il faudrait plutôt qu’ils adoptent un tout nouveau concept de fabrication pour assurer la prospérité de la province, et ce, en se livrant à la concurrence à l’échelle mondiale.»

Selon M. Vézina, la clé du succès pour les fabricants québécois est d’adopter la technologie de l’information et les machines perfectionnées, de compter sur une nouvelle génération de dirigeants qui viennent de terminer leurs études collégiales et universitaires et qui cherchent à affronter la concurrence à l’échelle mondiale, et de renoncer à la mentalité conservatrice pour laisser la place à la prochaine génération de «jeunes génies» qui partageront leur créativité inspirée des jeux vidéo, même si cela exige de travailler la nuit.

Le STFM, l’un des salons les plus attendus de la province, offre un large éventail de séances éducatives conçues pour le partage des leçons apprises, lesquelles aideront les fabricants québécois à définir et à mettre en œuvre les changements nécessaires au sein de leurs propres entreprises. Des démonstrations de l’équipement à la fine pointe de la technologie compléteront le volet éducatif du salon, y compris une vitrine technologique parrainée par le RÉAI (Regroupement des équipementiers en automatisation industrielle), qui offrira aux participants du STFM un aperçu des dernières percées en matière d’automatisation des usines.

«Lorsque vous avez l’intention de lancer une nouvelle technologie ou de nouvelles façons de faire les choses dans l’atelier de fabrication, l’ergonomie est aussi importante que la technogénie, a affirmé Viwek Vaidya, conseiller et participant au STFM et autrefois expert international principal chez Air Liquide Canada inc., expliquant que le changement de l’opinion des gens va de pair avec l’évolution technologique. Il faut trouver le promoteur du changement, c’est-à-dire la personne qui influencera toutes les autres.»

Lors du STFM, M. Vaidya présentera des exemples pragmatiques pour démontrer à quel point il est difficile pour les entreprises de changer leur façon de penser, même lorsque les toutes dernières méthodologies allégées révèlent des points à améliorer. «Parfois, une simple mesure peut permettre aux fabricants d’économiser beaucoup de temps et d’argent, mais la peur du changement les empêche d’y donner suite, ajoute M. Vaidya, soulignant le fait que l’objectif général du STFM est d’inspirer ce changement. Lorsque vous êtes un conseiller observant de l’extérieur, il est facile de voir ce que les fabricants doivent faire. Mais s’ils veulent se frotter à la concurrence mondiale, ils doivent assumer la responsabilité des nouvelles orientations.»

Au nombre des faits saillants additionnels du STFM, destinés à partager les meilleures pratiques et les améliorations aux processus dans l’ensemble du secteur de fabrication, figurent :

Selon SME, l’organisateur du salon, plusieurs des technologies exposées au STFM 2014 sont mises sur le marché québécois pour la première fois, y compris les nouveaux progrès dans les machines-outils, l’outillage, le travail des métaux, l’automatisation, la fabrication additive, la conception et la gestion des biens matériels. Parmi les principaux exposants, citons Elliott Matsuura, Machineries B.V. ltée, Huron Canada, Megatel DMG/Mori Seiki/Ellison Technologies, Haas Automation, AW Miller et Single Source Technologies.

Le STFM 2014 est organisé en partenariat avec la Canadian Machine Tool Distributors Association (CMTDA), l’Association canadienne de l’outillage et de l’usinage et les Manufacturiers et exportateurs du Québec (MEQ). Il est soutenu en partenariat avec le Business Information Group, STIQ et MCI. Pour obtenir plus d’information ou vous inscrire, visitez www.stfm.ca ou composez le 1 888 322-7333.

À propos de SME (www.sme.org)

SME, producteur de STFM 2014, permet à toutes les personnes passionnées par la création de solutions visant à améliorer notre monde de tisser des liens. En tant qu’organisme sans but lucratif, SME sert des praticiens, des entreprises, des éducateurs, le gouvernement et des communautés dans le domaine de la fabrication depuis plus de 80 ans. Grâce à ses différentes activités, aux médias, aux programmes d’adhésion, aux séances de formation et de perfectionnement et à la fondation de l’éducation de SME, SME partage ses connaissances pour contribuer à l’avancement de l’industrie manufacturière. Chez SME, nous fabriquons l’avenir.

– 30 –

Pour obtenir des laissez-passer pour les médias ou des informations supplémentaires, ou planifier des entrevues, veuillez vous adresser à :

Gail Bergman ou Ashley Pergolas

Gail Bergman PR

Tél. : 905 886-1340 ou 905 886-3345

Adresse électronique : info@gailbergmanpr.com